ACTUALITE 

Santé

Un confinement usant pour le moral des salariés

Stéphane Masson Par Stéphane Masson de Coach-Plus.fr | 30 avril 2020 à 18:25
Selon un sondage sur l'impact du confinement sur la santé mentale des salariés, près de la moitié des actifs était déjà en détresse psychologique après seulement trois semaines de confinement. Et après 6 semaines, la situation s'est encore aggravée.


Un baromètre de l'état psychologique des salariés pendant le confinement, réalisé par l'institut de sondage Opinion Way et le cabinet Empreinte Humaine, spécialisé dans la prévention des risques psychosociaux et la qualité de vie au travail, montre un état de méforme avancé des Français. Les résultats du premier baromètre (sur 2.000 personnes), quant à leur moral et leur santé, étaient déjà inquiétants après seulement trois semaines de confinement. Et les chiffres du second, édités fin avril, sont encore plus alarmants. Ils montrent que 62% des salariés confinés se plaignent de fatigue liée au confinement dont la moitié souffre d'anxiété et de détresse psychologique (47%, plus 3 points). Deux chiffres en hausse très importante par rapport au premier baromètre.

Un confinement usant pour le moral des salariés Stephane-Masson.fr Coach

A la maison, mais fatigués. Il s'agit d'une fatigue psychologique. 58% des salariés interrogés trouvent leurs journées de travail plus longues avec le confinement. Avec le télétravail, les premiers mails arrivent plus tôt et les derniers plus tard. La transition vie privée/vie professionnelle est moins franche. S'ajoute à cela, la vie de parents avec l'organisation du foyer et les devoirs des enfants. ''Le confinement, tant dans le secteur privé que le public, engendre une surcharge de travail qui provoque une fatigue mentale et cognitive'', pointe Jean-Pierre Brun, cofondateur d'Empreinte Humaine et expert-conseil.

Des victimes différentes. La détresse psychologie (la dépression, les troubles anxieux...) touche en particulier les femmes –1 sur 5 de manière forte– car la charge mentale ne disparaît pas avec le confinement. Les personnes logées dans moins de 40 mètres carrés sont très exposées. Seulement 45% des salariés peuvent s'isoler toute la journée pour travailler. Et parmi les personnes les plus impactées, les managers sont particulièrement marqués. 70% d'entre eux se disent fatigués par cette situation de crise.

Un rattrapage potentiel mal accueilli. Le cabinet souligne un autre facteur de risque d'anxiété: la perspective d'un "rattrapage d'activité". Un tiers des salariés concernés vit mal l'idée qu'on rogne sur ses vacances ou ses loisirs une fois la liberté revenue. Et finalement, ce sont ceux restés sur le terrain et en entreprise qui s'en sortent le mieux psychologiquement, malgré le stress lié au risque viral. Toutes ces tensions accumulées, pourraient se traduire par une hausse des arrêts-maladies en sortie de confinement. Il faut donc être vigilant et anticiper la surcharge de pression avant d'arriver au point de non-retour.

Un confinement usant pour le moral des salariés Stephane-Masson.fr Coach

Tableau 01, 02 & 03: Sondage Empreinte Humaine et Opinion Way sur l'état psychologique des salariés français. Infographies Baromètre T2, après 5 à 6 semaines de confinement.


Un coach, contactez-nous !

Facebook Twitter LinkedIn Youtube Pinterest Newsletter
INFORMATIONS 
Consignes Covid-19
Coaching online

 
Tous les articles
Pixel_505050